L’assurance professionnelle à l’ère numérique

AccueilAdministratifL'assurance professionnelle à l'ère numérique

L’assurance professionnelle couvre votre entreprise contre les risques et les responsabilités imprévus. Ces polices protègent vos biens personnels, tels que votre maison ou vos voitures, et les biens de votre entreprise, afin que vous puissiez poursuivre vos activités en cas de catastrophe ou d’autre incident couvert. L’assurance responsabilité professionnelle protège votre entreprise contre les réclamations pour négligence ou faute professionnelle. Ces polices vous protègent si un client peut prouver que vous êtes responsable de ses dommages. Par exemple, si vous êtes vétérinaire et qu’un patient contracte une infection après une intervention chirurgicale et intente une action en justice contre vous, l’assurance responsabilité professionnelle paiera les frais de justice et tout règlement résultant de l’affaire. Dans cet article, nous examinerons les types courants d’assurance responsabilité professionnelle, qui en a besoin et combien elle coûte.

Qu’est-ce que l’assurance responsabilité professionnelle ?

L’assurance responsabilité professionnelle couvre le coût de la défense contre une plainte déposée par un client alléguant une faute professionnelle ou une négligence. Elle couvre également le coût du paiement d’un jugement si la plainte s’avère fondée. Cette assurance est obligatoire pour de nombreuses professions comme la construction, le droit, l’ingénierie, les soins de santé et l’immobilier. Elle est également conseillée pour les professions où il existe un risque de procès, comme le conseil en gestion. Certains propriétaires de petites entreprises pensent qu’ils n’ont pas besoin d’une assurance responsabilité professionnelle parce qu’ils sont unipersonnels ou qu’ils n’ont pas eu de réclamation contre eux dans le passé. Mais si vous faites des affaires, vous devez avoir cette couverture.

Pourquoi avez-vous besoin d’une assurance responsabilité professionnelle ?

L’assurance responsabilité professionnelle vous protège dans le cas où un client prétend que vous avez été négligent ou que vous avez commis une faute professionnelle au cours d’un contrat. Elle couvrira les frais juridiques de la défense contre la réclamation, ainsi que tout règlement résultant de la poursuite. Si un client pense que vous lui devez de l’argent à la suite de votre travail, il peut vous poursuivre en justice. Si vous gagnez le procès, vous ne recevez pas l’argent. Si vous perdez le procès, vous devez payer le client. L’assurance responsabilité professionnelle peut couvrir les frais de défense contre ces réclamations, ainsi que les indemnités de règlement que le client peut obtenir.

Quel type d’assurance responsabilité professionnelle devriez-vous avoir ?

Il existe trois types d’assurance responsabilité civile professionnelle : l’assurance responsabilité civile générale, l’assurance contre les erreurs et omissions et l’assurance contre les risques liés à la construction. Si votre activité est peu susceptible de donner lieu à des réclamations, vous n’aurez peut-être besoin que de la garantie erreurs et omissions. La responsabilité civile générale est le type d’assurance le plus courant pour les petites entreprises. Elle couvre les réclamations liées à des blessures corporelles ou à des dommages matériels, par exemple si un entrepreneur se blesse en travaillant sur votre propriété ou s’il cause des dommages à votre propriété. La responsabilité civile générale couvre également les réclamations pour diffamation, négligence et responsabilité du fait des produits. L’assurance erreurs et omissions couvre les réclamations liées à un travail de qualité inférieure ou à un manque de diligence raisonnable, par exemple si un journaliste se trompe dans un article ou si un comptable calcule mal ses déclarations de revenus. L’assurance des risques du constructeur est une couverture spécialisée pour les entrepreneurs qui travaillent sur des propriétés où vivent des gens. Elle couvre les réclamations liées à une construction défectueuse.

A lire aussi :   Livret épargne populaire : quelles sont les personnes qui peuvent ouvrir un livret épargne ?
A lire aussi :   Comment faire un bafa

Combien coûte l’assurance responsabilité professionnelle ?

L’assurance responsabilité professionnelle coûte environ 2 % de vos revenus. Un entrepreneur général dont les revenus s’élèvent à 1 million de dollars paiera environ 20 000 $ par an pour l’assurance responsabilité professionnelle. Vous pouvez obtenir une estimation approximative de vos coûts en entrant vos chiffres dans un outil de cotation comme Builders Risk Essentials. Vous devez également tenir compte de votre franchise lorsque vous calculez le coût de votre police. Si vous débutez, il se peut que vous ne puissiez pas obtenir une couverture à ce taux. Vous devrez peut-être opter pour une police à risque plus élevé, qui vous coûtera plus cher. Le coût de votre police dépendra également de votre secteur d’activité, du montant de la couverture dont vous avez besoin et de vos facteurs de risque personnels. Si vous ne pouvez pas obtenir une couverture à un prix raisonnable, vous devriez peut-être reconsidérer votre secteur d’activité. Vous devriez être en mesure d’obtenir une couverture à un prix raisonnable si vous suivez ces conseils pour trouver une assurance.

L’assurance est l’un des meilleurs moyens de protéger votre entreprise contre les pertes financières. Lorsque vous choisissez les polices à souscrire, vous devez tenir compte du coût de l’assurance et de la probabilité que vous en ayez besoin. L’assurance responsabilité professionnelle est recommandée pour de nombreuses professions. Cette police vous protège contre les réclamations pour négligence ou faute professionnelle.